D’où vient la souris?

Cyprienne, la charmante souris, existe depuis plus de trente ans dans l’univers de l’illustratrice Johanne Mitchell, mais on la retrouve bien identifiée au Musée régional de Vaudreuil-Soulanges depuis 2002 et encore davantage par la suite avec l’arrivée de ses livres jeunesse. Fière représentante des services éducatifs du Musée auprès de la clientèle scolaire, elle est la vedette des outils promotionnels année après année. En 2009, elle s’est vue décerner officiellement le statut d’ambassadrice culturelle du Musée.

Cette souris particulière se retrouvait sur les programmations des activités éducatives distribuées dans plusieurs commissions scolaires de la région. Bien connue des écoles, remplissant adéquatement son rôle de représentante, il nous est venu à l’esprit que Cyprienne pourrait, de façon ludique, entrer dans les familles.

Le premier tome Les aventures de Cyprienne fait sa sortie en 2010. L’auteure Chantal Séguin et l’illustratrice Johanne Mitchell désiraient ancrer solidement la souris dans le Musée et faire en sorte que cet écrit ne demeure pas solitaire. Dès la première aventure, Cyprienne se voit conférer un pouvoir particulier, celui de voyager dans le temps au contact d’objets de la collection du Musée. Cyprienne a pour mission de transmettre par ses voyages temporels, des notions historiques aux générations futures.

Elle habite au dernier étage dans notre exposition permanente où l’ouverture de sa demeure est visible. Quelques empreintes de pas laissent sous-entendre qu’elle déserte occasionnellement son petit nid douillet.

Ambassadrice culturelle plus que jamais, on la retrouve maintenant dans les salles d’exposition du Musée, sous forme d’illustrations, d’où émanent des bulles d’information pertinente, destinée aux jeunes mais appréciée par tous…

Les jeunes se sont rapidement approprié le personnage et sont devenus curieux en matière d’art et de culture. L’expérience ayant été concluante, Cyprienne en est maintenant à sa 12e aventure sous forme d’album et des produits dérivés se retrouvent dans notre boutique.

Lancement Les aventures de Cyprienne, Le train
Crédit photo : L'Art de capter par Josiane Farand - Gracieuseté Desjardins Vaudreuil-Soulanges
Lancement Les aventures de Cyprienne, Les sucres
Crédit photo : L'Art de capter par Josiane Farand - Gracieuseté Desjardins Vaudreuil-Soulanges

Qui sont les femmes derrière la souris?

Chantal Séguin, auteure 

Commissaire aux expositions en arts visuels et directrice des services éducatifs du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, Chantal Séguin est une actrice importante de la vie culturelle depuis plus de 20 ans. Si elle affectionne particulièrement notre belle région et son histoire, Chantal est aussi une amoureuse de la langue française et de ses mots avec lesquels elle aime jouer pour partager ses passions.

La voie était toute tracée pour donner naissance à Cyprienne, la petite souris devenue au fil des années, la grande représentante des services éducatifs du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges. « Les albums jeunesse Les aventures de Cyprienne sont aussi une façon de parler d’une période donnée, de donner des notions historiques de façon ludique », explique Chantal Séguin.

Tous les livres écrits par Chantal Séguin sont réalisés en collaboration avec Johanne Mitchell, complice de la première heure, qui illustre ses propos de manière personnelle et avec une grande sensibilité. Des heures de recherche leur sont nécessaires afin d’être le plus fidèle possible à la réalité.

Des livres qui s’offrent très bien en cadeau, souligne l’auteure, pour permettre aux enfants de découvrir  l’histoire de notre région en suivant les aventures d’une souris curieuse dans un musée débordant d’objets enracinés dans un passé riche en événements lumineux.

Lancement Les aventures de Cyprienne, Le train
Crédit photo : L'Art de capter par Josiane Farand - Gracieuseté Desjardins Vaudreuil-Soulanges
Lancement Les aventures de Cyprienne, Les sucres
Crédit photo : L'Art de capter par Josiane Farand - Gracieuseté Desjardins Vaudreuil-Soulanges

Johanne Mitchell, illustratrice

Graphiste de grand talent, Johanne Mitchell travaille à de multiples projets dont la réalisation des outils promotionnels du Musée.  Passionnée depuis toujours par les illustrations pour enfants, c’est uniquement pour son plaisir que Johanne Mitchell a complété un certificat en littérature de jeunesse. Elle s’est amusée à écrire de petites histoires et à les illustrer sur de petits messages glissés dans les boîtes à lunch de ses enfants qui apprenaient à lire. Des petits moutons, des petits chevaux, des petits lapins, des petites souris… Quel bonheur pour elle! De très bons souvenirs.

Après avoir tâtonné un peu l’aquarelle, Johanne est très vite revenue au crayon de couleur de son enfance. L’enfance restera pour elle le stade idéal et privilégié. Elle se sent encore aujourd’hui, plus près du monde des tout-petits que de celui des adultes qu’elle trouve trop souvent tragique, avare et destructeur.

Johanne Mitchell s’inspire essentiellement du monde animal. L’anthropomorphisme la  réjouit particulièrement. Habiller des animaux, leur faire vivre des situations humaines, leur conférer des émotions et des intentions « civilisées » l’amuse beaucoup. L’animal est pour elle le meilleur de l’humain… ou plutôt, l’humain est, fréquemment, le pire des animaux…

L’illustratrice ne marche jamais vers l’inconnu et improvise très peu. Elle a toujours une idée en tête, soit un élément autour duquel se collera une situation, ou un sujet très concis qui sera la base de son travail. Plus précise sera cette base, plus précise en sera l’exécution.

Pour les albums de Cyprienne, Johanne prend d’abord connaissance du texte et en fait un découpage pour en arriver à un nombre précis d’illustrations. Le travail le plus laborieux consiste à faire des recherches sur le sujet, soit les lieux, les objets, les personnages et l’époque. Il faut faire une chasse sévère à l’anachronisme!

Elle réalise ensuite un montage d’objets, un genre de collage, à partir duquel elle gribouille un croquis. Celui-ci deviendra la base pour le dessin final exécuté au crayon de couleur. À ce stade, le temps se fait rare, le délai de production s’impose. Malgré la pression omniprésente, c’est un moment très relaxant qui l’isole tout à fait du monde environnant. Dans sa bulle, elle se sent bien, comme une souris dans son nid!

Lancement Les aventures de Cyprienne, La chasse-galerie
Crédit photo : L'Art de capter par Josiane Farand - Gracieuseté Desjardins Vaudreuil-Soulanges
Lancement Les aventures de Cyprienne, L'Arche
Crédit photo : L'Art de capter par Josiane Farand - Gracieuseté Desjardins Vaudreuil-Soulanges